Burkina Faso : Le peuple Burkinabé applaudit les fonctionnaires qui acceptent de donner 1% de leurs salaires comme contribution à l’effort de paix

fonctionnaires

Le peuple Burkinabé exprime ses chaleureuses félicitations envers les fonctionnaires qui, dans un acte de solidarité exemplaire, ont choisi de contribuer 1% de leurs salaires pour soutenir l’effort de paix. Cette initiative remarquable témoigne de l’unité et de la détermination du peuple Burkinabé face aux défis sécuritaires dans la lutte contre le terrorisme.

Il est crucial de souligner que le sacrifice de 1% des salaires, qu’il s’agisse de 100.000 FCFA (1.000 FCFA), 200.000 FCFA ( 2.000 FCFA) ou 1.000.000 FCFA (10.000 FCFA), a un impact significatif sur l’équipement des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ainsi que des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). Cette contribution financière vise à renforcer efficacement les capacités des forces engagées dans la lutte contre le terrorisme, ouvrant ainsi la voie à une victoire finale.

Le peuple burkinabé, conscient de l’importance de cette démarche collective, appelle le gouvernement à s’engager sans plus attendre dans le prélèvement automatique de 1% sur les salaires. Il s’agit d’un acte concret en faveur de la nation, démontrant la volonté commune de surmonter les défis sécuritaires qui menacent la paix et la stabilité du Burkina Faso.

Aussi, cette démarche souligne également la responsabilité partagée entre le gouvernement et les citoyens dans la construction d’une nation plus forte et plus résiliente. Alors que le Burkina Faso fait face à des enjeux cruciaux, cette solidarité nationale s’avère être un exemple inspirant de l’engagement du peuple envers la défense de sa souveraineté.

La contribution individuelle de chaque fonctionnaire, quelle que soit sa taille, devient ainsi un maillon essentiel dans la chaîne de l’effort collectif pour assurer la sécurité et le bien-être de tous les Burkinabé. En unissant leurs forces, le peuple et le gouvernement peuvent espérer surmonter les défis actuels et bâtir un avenir où la paix et la prospérité prévaudront.

Mariam DOUCOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *